Vous êtes ici

Archéologie

Une année riche en découvertes pour le service archéologique de la ville

Publié le

30/12/2020 - 08:00

Malgré la crise sanitaire, le service archéologique de la ville d'Arras a pu mener, en cette année 2020, huit diagnostics d'Archéologie préventive et une surveillance de travaux. Avec, à l'arrivée, des découvertes exceptionnelles symboles de la richesse historique de la Ville d'Arras

 Rue Georges Auphelle 
Sur ce site, on y constate deux occupations datant de l'Antiquité. Le Haut-Empire (Ier au IIIe siècles) d'abord par la découverte d'un fossé. Le Bas-Empire (284 ap. J.-C. à 476 ap. J.-C.) ensuite caractérisé par l'établissement d'une voirie et d'une nécropole à inhumations. D'orientation sud-ouest/nord-est, ce chemin semble relier deux voies antiques majeures menant à Nemetacum, la rue Georges Auphelle (à l'ouest) et l'avenue John F. Kennedy (à l'est). Le diagnostic a permis d'identifier 42 sépultures, ainsi qu'un sarcophage en plomb (voir l'encadré p.19)



 Rue du Conseil / Janvier 2020 

Un diagnostic archéologique a été réalisé en janvier 2020 sur une surface de 112 m².
Cette opération a permis de mettre au jour les vestiges de deux périodes d’occupation anciennes.
Une première trace d’occupation du Xe siècle avec un habitat matérialisé par une succession de sols en calcaire damé et trois trous de poteaux.
Un pot en céramique intact y a été retrouvé. Le site connaît une nouvelle mutation au XIIIe siècle avec le déman-tèlement de la fortification.
On y trouve une aire de cour et/ou de jardin.
Ensuite, le secteur n’évolue plus jusqu’à la fin du XVIIIe siècle où un bâtiment sur cave est construit.

 

 

 Lieux-dit " Au-dessus des prés d'Anzin ", rue du 8 mai 1945 / Octobre 2020 

Menée en octobre 2020, l’opération de diagnostic a mis
au jour les vestiges d’une occupation datée du premier Moyen Âge.
Une voirie en limon y a été découverte, large d’environ 4 m
et épaisse d’une vingtaine de centimètres.
Un four à pain domestique et une fosse d’extraction
de l’argile ont également été découverts.

 

 

 


 Rue constant Dutilleux / Mars-Mai 2020 

Là aussi des traces d'occupations anciennes ont été retrouvées.
D'abord avec des vestiges d'une première occupation vers les Xe / XI matérialisée par un fossé de direction nord-sud. 
Après un silence de trois siècles, une occupation est de nouveau repérée par les archéologues
pour la fin du XIIIe siècle au travers des remblais et un puits de carrière.
Il faut ensuite attendre les XIVe et XVe siècles pour qu'une organisation soit attestée par la présence de plusieurs maçonneries, dont deux caves.
Ces éléments, associés à trois autres puits de carrière et à plusieurs galeries souterraines, traduisent l'importance de l'activité carrière du site.
Les années 1630 marquent la fin de l'occupation civile et artisanale des lieux à la suite de l'installation d'une nouvelle ligne de fortification. 

   Rue Paul Doumer / Mai-Juin 2020 
L’opération a livré les vestiges d’une occupation continue de la parcelle entre les IXe et XXIe siècles.
La première phase, fin IXe-fin XIIe siècles, se caractérise par une voirie bordée d’aménagements : un silo, une cave, plusieurs trous de poteaux et une latrine partiellement conservée à la suite d’un incendie. Cette occupation est aussi marquée par la présence des artisanats du textile et du bronze. L’occupation de la parcelle par la noble famille de Courcelles dit de Tramecourt, à partir du XIVe siècle, amène le rachat de plusieurs maisons existantes afin de constituer un vaste hôtel particulier. Cette entreprise a pu être observée par l’édification d’un bâtiment aux fondations de grès et de calcaire.

 

 

 

Ajouter un commentaire

contact

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Envoyez-nous un message

Mairie d'Arras

Place Guy Mollet
BP 70913 - 62022 ARRAS Cedex

Du lundi au vendredi :
8h-12h15 et 13h45-17h (18h le mercredi)
Le Service Etat Civil est fermé le jeudi matin
 

Allo Mairie
Votre Mairie joignable
7J/7 - 24H/24

Renseignements, démarches administratives, propreté, voirie, éclairage public, incivilités, dégraffitage