You are here

-A +A

Expressions

Les tribunes politiques des Elus du Conseil Municipal parus dans le magazine d'actualités municipales

Décembre 2019/Janvier 2020

La MAJORITE MUNICIPALE
Arras, la belle dynamique
2019 s’achève, déjà ! Une année dense et riche qui se ponctue sur cette traditionnelle et attendue note féérique qu’est la Ville de Noël. C’est tout Arras qui vit au rythme et aux couleurs de Noël. De la Grand’Place, à la Place d’Ipswich en passant par la Place des Héros, les rues et commerces de la Ville, sans oublier, et c’est tout aussi important, les dizaines d’événements associatifs qui ont lieu dans l’ensemble de vos quartiers. Pour vous et avec vous. Nous sommes fiers de cette réussite collective qui attire et fait envier bien au-delà de notre territoire.
Cette période festive est aussi l’occasion de regarder dans le rétroviseur. Ce fut une année pleine de projets.
Des projets qui ont vu le jour, nous pensons notamment aux inaugurations du Parc du Rietz et du Pôle Educatif du Val de Scarpe ; mais aussi des projets en cours comme la rénovation des quartiers Baudimont, Saint Michel et Jean Jaurès ou encore la réflexion autour du futur quartier de la Gare. Nous saluons aussi la naissance de deux nouveaux quartiers sur les sites des anciens collèges Herriot et Diderot qui compteront demain 356 logements.
Autant de projets imaginés et construits avec vous. A Arras, l’implication des habitants n’est pas une incantation. Elle est une réalité concrète, le véritable ADN de la ville.
Une implication d’autant plus essentielle dans une société et un monde qui changent. C’est ensemble que nous relevons les défis écologiques, numériques et démographiques qui sont devant nous. Nous prenons tous conscience, avec envie, espoir et optimisme, de notre responsabilité pour faire évoluer le monde d’aujourd’hui et préparer celui de demain. Nous saluons et encourageons les initiatives individuelles, associatives et citoyennes qui se multiplient dans ce sens dans notre ville.  
Alors cette période de fin d’année est aussi l’occasion pour nous de vous remercier. Merci de porter fièrement les couleurs de notre Ville. Grâce à vous, Arras est devenue « la belle dynamique ». Une ville attirante, dans laquelle il fait bon vivre et surtout dans laquelle le dialogue et le respect priment. Joyeux fêtes de fin d’année à toutes et tous et… à l’année prochaine !
La Majorité Municipale


LE PEUPLE CITOYEN
Retour sur le dernier conseil municipal
Nous voilà déjà dans le dernier Arras actu de l’année 2019 et les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Nous espérons que vous pourrez profiter de vos proches et amis à cette occasion. 
Nous entrons également dans la dernière ligne droite avant les élections. Et même si cette échéance peut vous paraitre bien lointaine, ce n’est pas le cas pour la majorité et M. Leturque en tête. Fini l’écoute de l’opposition, place à la politique … même les élus de la majorité sont tenus de tenir leur langue, leurs motions sont ratiboisées … pas de vague à quelques mois des élections. 
Le dernier conseil municipal a ainsi été mouvementé. Nous sommes intervenus sur nombre de sujets qui nous semblent importants pour les arrageois, et que nous partageons ici sans être exhaustif. 1/MECENAT : c’est la nouvelle passion de la majorité (présent dans 36 pages du dernier conseil municipal !), trouver de l’argent privé pour financer des actions. Nous ne sommes pas contre mais nous nous opposons à toute forme de mécénat à destination des enfants et des publics fragiles. Rechercher du mécénat pour les petits déjeuners à l’école ce n’est pas acceptable. D’autant que la ville pourrait faire des économies sur de nombreux autres postes. 2/ LIAISON TER-TGV : nous sommes de nouveau intervenus sur le sujet. M. Leturque a abdiqué face à la SNCF et on perd de nouveau des liaisons TGV. Coté TER, entre le manque de matériel et les nouveaux cadencements, la situation est devenue insupportable. Quand on sait que la qualité de l’air dans l’arrageois continue de se dégrader (cf ATMO) c’est un comble ! 3/ PLACE DU VELO : on est intervenu sur la suppression/déplacement de la piste cyclable Boulevard Carnot. Réponse de la majorité : une bande cyclable en dehors de la route n’est pas forcément source de plus de sécurité … quelle démagogie. A Arras, on aime pas trop les cyclistes par contre raser des bâtiments pour en faire des parkings comme au conservatoire, ça la majorité est championne ! 
Difficile de tout vous relater ici en quelques lignes mais comme vous le voyez, on ne lâche rien ! N’hésitez pas à assister aux conseils municipaux, les séances sont publiques et ça vous permet de mieux ressentir les intentions des uns et des autres au delà du papier glacé de ce Arras actu !
Martine Schaeffer et Grégory Bécue, le PEUPLE CITOYEN


ARRAS EN GRAND, ARRAS ENSEMBLE
Prenons la responsabilité de déclarer Arras en situation d’urgence climatique et environnementale !
Le temps n’est plus aux symboles mais à l’action. Les rapports de scientifiques nous invitant à réagir sont clairs et convergents. Une action immédiate et ambitieuse est essentielle pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 ºC et éviter une perte massive de biodiversité. Tous les acteurs (particuliers, institutions publiques et privées, entreprises…) doivent y contribuer de manière durable et socialement équitable. La responsabilité des municipalités est immense : c’est à ce niveau que s’exerce au quotidien l’indispensable démocratie de proximité.
La commune d’Arras doit donc se déclarer en situation d’urgence environnementale et climatique et par conséquent dès maintenant :
• Evaluer toutes ses politiques publiques au regard des objectifs de neutralité carbone d’ici 2050 et de préservation de la biodiversité
• Transformer ses politiques les plus pertinentes en cohérence avec cette démarche : aménagement urbain, préemption de terres agricoles, déplacements et stationnement, rénovation énergétique, végétalisation, politique évènementielle, éducation…
• Décider la mise en place d’un groupe d’acteurs pour le climat (experts, élus, habitants, entrepreneurs, ONG…) chargé du suivi et de la mise en œuvre de cette résolution ;
• Charger son représentant de transmettre cette résolution aux collectivités territoriales pertinentes, en particulier à la CUA ;
• Demander au maire de protéger notre santé des dégâts prouvés des pesticides et donc d’adopter un arrêté d’interdiction de ceux-ci à proximité des bâtiments à usage d’habitation ou professionnel sur la commune, à une distance garantissant une sécurité effective, soit au mois 50m pour les cultures hautes, et de porter le débat au niveau communautaire.
Antoine Détourné, Hélène Flautre


RASSEMBLEMENT NATIONAL
Sauvons nos retraites !
Au moment où nous écrivons cette tribune, le gouvernement poursuit les discussions sur sa réforme des retraites. Il prépare la fusion des 42 régimes de retraite existants en un système « universel » par points. 
Si 66 % des Français sont favorables à un alignement des régimes, 66 % des sondés estiment aussi que les grèves contre la réforme du gouvernement sont justifiées. En effet, les Français ont bien compris que cette réforme touchera l’ensemble du système des retraites. Parmi les pistes envisagées, la valeur du point pourra, par exemple, être modifiée « en fonction de la conjoncture économique ». Cette politique favorise l’installation d’un climat de précarité pour les retraités. Toutes les mesures envisagées n’auront qu’une seule finalité : la baisse des pensions de retraite.
Depuis le début du quinquennat de M. Macron, les politiques s’attaquent aux plus vulnérables. Les plus modestes sont considérés comme étant les responsables des problèmes économiques. Or, c’est faux : les plus modestes sont les victimes de l’insécurité économique favorisée par la dérégulation généralisée voulue par M. Macron : le président des riches est devenu l’ennemi de tous les autres. Les réformes des retraites et du chômage s’attaquent aux droits acquis des Français. Or, ces droits sont le seul patrimoine de ceux qui n’en ont pas. Le gouvernement est ainsi en train de rompre le pacte social. Les réformes envisagées ne sont ni justes, ni raisonnables : elles créent une fracturation sociale. Au face à face identitaire annoncé par M. Collomb, nous risquons d’avoir un face à face social.
Rappelons aussi que le gouvernement bénéficie de fonds de réserve pour les retraites, dotés de 150 milliards d’euros. Il n’existe donc pas d’urgence pour réformer. Réglons plutôt le problème du chômage, cela garantira le financement des retraites à venir. Surtout, le principal problème est la pauvreté des retraités qui se développe sur tout le territoire. Les Français doivent de plus en plus s’endetter pour payer la dépendance de leurs parents.
Malgré ces tensions sociales, nous profitons de cette tribune pour vous souhaiter un joyeux Noël !
Alban Heusèle et Thierry Ducroux 
 

LES CITOYENS S’ENGAGENT
Du bon partage de notre espace de « circulation »
Nous sommes tous des automobilistes, des piétons, des cyclistes, des adeptes de la trottinette ou autres patinettes !
Mais sommes-nous tous conscients que cet espace est partagé ? ? ? 
Sommes-nous conscients que l’impact d’un piéton, d’un cycliste, etc . . .  contre une voiture n’est pas équitable lors d’un accident ? ? ? 
Je ne suis contre aucun de ces habitués de la rue. Je veux juste vous alerter contre le manque de respect de la réglementation à tous niveaux.
Combien de fois, ai-je  dû piler parce qu’un vélo déboulait à toute vitesse sur un passage piéton ! ! !
Combien de fois ai-je dû m’arrêter au milieu de la chaussée parce que des piétons traversaient n’importe où  . . . et en vous faisant des signes désobligeant lorsque vous leur signifiez qu’ils sont hors des clous ! ! ! 
Et que dire des marcheurs qui traversent sur les passages piétons même lorsque le feu est rouge pour eux ! ! ! Et comble de politesse et ou de l’énervement, ils prennent leur temps ! ! ! 
Et les chauffeurs ne sont pas en reste quand ils roulent trop vite en ville.
Je crois que nous avons une réglementation bien définie pour les automobilistes, ça s’appelle le code de la route et nous nous devons de respecter ce code qui comprend également des règles pour tout le monde.
Pourquoi ne pas respecter ces règles, tout le monde y gagnerait en conduite moins stressante, en moments plus détendus sur la route parce que nous saurions que tous, nous respectons cette réglementation.
Je vous souhaite de bonnes fêtes de Noël  malgré ce déballage de chalets commerciaux dans notre ville qui perd ses commerces les plus emblématiques . . .
Véronique Loir 

contact

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Envoyez-nous un message

Mairie d'Arras

Place Guy Mollet
BP 70913 - 62022 ARRAS Cedex

Du lundi au vendredi :
8h-12h15 et 13h45-17h (18h le mercredi)
Le Service Etat Civil est fermé le jeudi matin
 

Allo Mairie
Votre Mairie joignable
7J/7 - 24H/24

Renseignements, démarches administratives, propreté, voirie, éclairage public, incivilités, dégraffitage